-12 C
Montréal
Vendredi, 01 mars 2024

Art de créer, art de guérir, art de vivre

Par Marek Zielinski
Recherche de Luz Garcia de Zielinski

Le tempérament artistique s’exprime parfois sous de formes surprenantes.
Il est comme un ballon qu’on essaie de garder sous l’eau
de toutes nos forces.
Rien à faire, il s’échappera toujours, d’une manière ou d’une autre.

Des motos aux vitraux

Michel Adams est un mordu de la moto. Il a passé 20 ans à gérer un magasin de Harley Davidson, a lancé des magazines centrés sur la moto – sa vie entière s’articule autour de la moto. Ses goûts et talents artistiques ont spontanément déteint sur cette passion avec la création et modification de plusieurs pièces personnalisées. Mais cette vie a pris fin assez abruptement, en 1999. À la suite de problèmes personnels, il perd sa grande maison de l’Ouest de Montréal et son commerce. Un long passage à vide s’ensuit, mais qui aboutit heureusement à des rencontres qui vont permettre à Michel de repartir avec la même fougue et enthousiasme. Un homme de passion reste un homme de passion  – pensez au ballon sous l’eau ! Il refait surface à Verdun, un arrondissement qu’il découvre et qu’il ne quittera plus (pourquoi le ferait-il ? Il s’agit pour lui de la plus belle place à vivre sur l’Île de Montréal). Il s’y fait surtout des amis, des vrais, qui l’initieront à l’art du vitrail. Il manifeste un talent rare dans ce domaine. Sous l’œil de son mentor, Gilles Roberge, un vitrailliste bien connu, Michel suit un cours intensif et acquiert une expertise inégalée dans l’art du verre et de la lumière.

Une touche de Midas – sans les inconvénients

Depuis 2001, la date où le vitrail entre dans sa vie, Michel vit de cette nouvelle passion sans entrer pourtant dans la folie mercantile. Le plaisir de la création doit rester intact. Les ventes de ses pièces et les cours privés, centrés, comme il tient à souligner, sur la qualité et l’intensité du rapport mentor-apprenti, le comblent financièrement et lui laissent et le temps et l’énergie pour développer ses projets personnels.

Michel a participé à de nombreuses expositions, notamment à l’église de Notre-Dame-de-Lourdes. La prochaine se tiendra du 5 au 6 août au Marché Bonsecours, la Mecque montréalaise de la création artistique et artisanale. Le public bénéficiera d’autres occasions pour admirer le travail de Michel dans le cadre du Bazar Verdunois, qui tiendra plusieurs événements durant l’année.

L’énergie créatrice de Michel ne saurait se limiter à une seule passion, aussi forte soit elle. Il a repris le Café-galerie L’Oreille de van Gogh, rebaptisé pour l’occasion à Caf’Art, pour continuer sa mission culturelle et artistique. Ce grand admirateur de Picasso y a tenu divers ateliers et expositions. Durant cinq ans, Michel a été gérant de Rona sur la Well, ce qui lui vaut encore aujourd’hui d’être reconnu dans la rue par ses anciens clients. 

Michel Adams

Pour mieux connaître ce grand bonhomme aux mains d’or, veuillez suivre les liens ci-dessous – les portes du Sésame s’ouvriront pour vous !

Michel Adam Vitrail

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img
X