6.8 C
Montréal
Samedi, 20 avril 2024

Alimentation de qualité, répartition et agriculture urbaine au programme 

Verdun adopte un plan nourricier pour améliorer son service alimentaire, dans un contexte inflationniste, et la perspective de se nourrir localement

Par Pierre Lussier

Saviez-vous que le Plan de développement de la communauté nourricière (PDCN) a été adopté au conseil d’arrondissement de Verdun, cette semaine ? Ce plan, qui a pour but d’améliorer le système alimentaire local au cours des prochaines années, a été officiellement lancé en présence de nombreux intervenants sur la petite place nouvellement aménagée dans la voie d’accès devant la mairie de Verdun.

A priori, on ne mesure peut-être pas l’importance historique d’un tel plan, mais dans le contexte inflationniste actuel, le rôle des pouvoirs publics devient indispensable afin de permettre à chacun d’entre nous de se nourrir localement et de participer au développement d’une agriculture urbaine. 

Un grand chantier  

Ce plan, dont la réalisation s’étalera sur huit ans entre 2022 et 2030, propose une quinzaine de priorités d’action, élaborées autour de cinq grandes orientations: soit de bonifier et valoriser l’agriculture de proximité de manière harmonieuse, promouvoir et éduquer sur les bonnes pratiques alimentaires et agricoles, stimuler une gouvernance alimentaire inclusive et partagée, faciliter l’accès à des aliments de qualité et innover tout en soutenant des pratiques durables. 

« Dans le contexte des changements climatiques et de la hausse du prix des aliments, ce plan, a affirmé la mairesse, est un incitatif à continuer à travailler ensemble, à mettre nos idées et nos forces en commun… »

Retenue à l’extérieur par son travail, la mairesse Marie-Andrée Mauger a souligné dans un court texte à quel point, les projets en alimentation et en agriculture urbaine étaient bien implantés à Verdun. « Dans le contexte des changements climatiques et de la hausse du prix des aliments, ce plan, a affirmé la mairesse, est un incitatif à continuer à travailler ensemble, à mettre nos idées et nos forces en commun… »

La conseillère d’arrondissement Céline-Audrey Beauregard, co-porteuse du dossier de la communauté nourricière et sa collègue Kaila Munro, ont appelé de tous leurs vœux la réalisation du programme. Céline-Audrey a parlé de l’importance pour la santé mentale d’un accès à la terre, « c’est un bon remède » dit-elle en précisant, « l’agriculture urbaine favorise l’autonomie des personnes et participe à une économie circulaire ».

Aire de repos et de détente

Cette petite place ou placette symbolise à merveille la volonté municipale de faciliter le jardinage partout où c’est possible. C’est ainsi que des bacs d’agriculture urbaine ont été installés, dont la récolte de tomates et autres sera distribuée au public. Un marquage au sol de dessins représentant des bernaches par une artiste inspirée du nom de « River June » rejoint les tables à pique-nique aux couleurs variées, créant une ambiance festive. Notez la tenue d’un marché fermier sur ce site, tous les mardis jusqu’au 30 août prochain. Venez acheter vos légumes !

« River June »

Une des grandes responsables du projet de Plan, Vicky St-Pierre, agente de développement en développement durable à la Ville de Montréal, a confirmé l’octroi d’une subvention de 40 000 $ du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour le réaliser. 

Les prochaines étapes sont la poursuite de la mobilisation et la réalisation d’un Plan d’action détaillé sur trois ans de 2023-2026 selon Vicky St-Pierre.

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img