20.4 C
Montréal
Vendredi, 21 juin 2024

À l’honneur de Sensei Shahrokh Hoghooghi, l’immense leader de ce Club méconnu

Le Club de karaté de l’Île-des-Sœurs était présent
aux championnats nationaux du Canada

Texte et photos de Fernand Lavigne

Le Club de karaté de L’Île, le Montreal JKA Shotokan, est sous la responsabilité directe de l’équivalent japonais, le Japan Karate Association. « Il y a plusieurs types d’école de karaté au Canada, mais notre club respecte strictement toutes les règles de cette institution afin de nous permettre de participer aux compétitions au Japon. »

D’ailleurs, la compétition nationale canadienne visait à choisir les participants qui pourront aller au Japon dans une compétition mondiale qui aura lieu en octobre. 

Le Sensei Hoghooghi

Tout tourne autour de lui dans les locaux du Club de karaté de L’Île. Samedi dernier, durant la préparation pour les championnats canadiens, plus 90 personnes de 9 à 68 ans étaient sur place à peaufiner les gestes et mouvements requis. Par la suite, à tour de rôle, chaque groupe devait passer devant le sensei qui s’assurait que les mouvements étaient parfaits et prêts à la compétition du lendemain. 

L’ambiance était d’un incroyable calme et respect. Ce sont d’ailleurs ces mots (calme, respect et discipline) qui résonnent dans le club. Seule la voix de Monsieur Shahrokh est entendue dans ce magnifique local intégré au Club de tennis de l’Île.

Un associé du Club témoignait ainsi de Monsieur Hoghooghi : « Nous sommes très très chanceux de pouvoir compter sur lui, non seulement au niveau du karaté mais aussi au niveau personnel. »

Tous les participants du Club de l’Île-des-Sœurs aux championnats canadiens.

Le Sensei en pleine formation.

Résultats des championnats canadiens

Voici des résultats de des membres du Montreal JKA Shotokan.

Filles Équipe
KATA Jeune (9-18 ans)
Équipe Île-des-Soeurs – Équipe D  (Cathy Lin, Soly Benoit, Salma Bouheddi): nnnnnMédaille de BRONZE – 3e place
Équipe Île-dnenns-Soeurs  Équipe E (Molina Marian, Iman Barjan, Yopa Perside): 4e place
Garçons Équipe KATA (13-18 ans) 
Équipe ÎDS, Équipe B (Nicolas Fluet, Senobar Parsa, Vidyarthi Ranbi): OR – 1ère place 
Filles (10 ans) – KATA
Soly Benoit – Bronze – 3e place
Filles (10 ans) – KUMITESalma Bouheddi – Bronze – 3e place
Filles (11 ans) – KATA Cathy Lin – Bronze – 3e place 
Filles (11 ans) – KUMITECathy Lin – Bronze – 3e place 
Filles (13 ans) – KATASofia Metz – Or – 1ère place
Filles (13 ans) – KUMITESofia Metz – Atgent – 2e place
Femmes KATA – Ceinture noire 40 ans et plus Pia Hane – 4e place
Femmes KATA – Ceinture noire 60 ans et plusCarole Common – Argent – 2e place
Garçons (10 ans) – KATADantes Bobocea – 4e place 
Garçons (10 ans) – KUMITEMadj Al-Habkari – Argent– 2e place
Garçons  (15 ans) – KUMITENiciolas Fluert – Bronze – 3e place 
Zakary Kharoune – 4e place 
Garçons (19-21 ans) – KATA Lounis Andrar – Bronze – 3e place
Shayan Hoghooghi – 4e place 
Homme ceinture brune – KATAHisham Kholil – argent – 2e place 
Homme ceinture brune – KUMITEIbrahim Diop – Or – 1ère place

Fin de saison abrupte de l’équipe de Montréal de la LPHF

Les filles de l’équipe de Montréal ont créé un réel engouement concernant le hockey féminin. Cet engouement s’est fait sentir au niveau des médias ainsi qu’auprès d’une nouvelle clientèle de hockey. Les jeunes filles se sont identifiées aux joueuses de l’équipe de Montréal et ont pu développer un intérêt certain à vouloir continuer leur engagement au niveau du hockey féminin. 

L’équipe de Montréal a connu une belle première saison dans la nouvelle LPHF. Une fiche de 10 victoires et six défaites, lui permettait d’occuper le deuxième échelon de la ligue. Les espoirs étaient grands pour les séries. Malheureusement, la série trois de cinq s’est terminée en trois matchs. Montréal a perdu ses trois matchs successifs en prolongation face à l’équipe de Boston. 

Danièle Sauvageau et Marie-Philip Poulin – Photo Jack Northon.

Le mot de la fin de saison

C’est à Marie-Philip Poulin, l’extraordinaire capitaine de notre équipe qui a mis le point final de la première saison de l’histoire de la LPHF. Elle a écrit une lettre disponible sur les réseaux sociaux. Elle aborde plusieurs points mais c’est la reconnaissance qu’elle a voulu souligner dans son témoignage.

« Le marché de Montréal nous a gâtées par son accueil. On a senti dès notre premier coup de patin qu’on avait l’appui du public québécois et celui-ci n’a fait que croître pendant la saison. Que ce soit chez nous, à l’Auditorium de Verdun, pour le match inaugural, à la Place Bell pendant les séries ou au Centre Bell, où nous avons vécu un moment historique, nos partisanes et nos partisans ont toujours été au rendez-vous », s’exprimait-elle dans son message. 

Ce que nous, Verdunois, retenons les mots «… que ce soit chez nous, à l’Auditorium de Verdun », dénote un attachement certain à notre communauté. Explore a été le seul média local à suivre les activités de l’équipe durant tout le camp d’entraînement, la plupart des entraînements et à chaque match local. La DG de l’équipe Madame Danièle Sauvageau, la grande Verdunoise, a toujours reconnu le travail des médias durant la saison. 

Explore souhaite un fabuleux destin à Marie-Philip Poulin pour les années à venir. 

_ _ _ 

fernand.lavigne@videotron.ca 

Abonnez-vous au magazine Explore

Chaque dimanche matin, recevez la revue des actualités de la semaine sous forme de magazine

Articles récents

Vos entreprises

spot_img