“À la suite de la fermeture (le 12 mars 2020) du Centre communautaire des aînés de Verdun, Jeannette Da Pratto (notre photo), à titre de personne responsable des joueurs de baseball dans la catégorie “poche”, j’ai communiqué à tous les membres de l’organisation qui faisaient partie de notre activité, pour leur annoncer la triste nouvelle. Dans l’immeuble où l’on habite, le confinement total a été annoncé ! C’est à ce moment que j’ai vécu de grands moments de solitude. À ma première sortie à l’extérieur, j’ai fait une longue marche qui m’a été bénéfique…”

Lou Paquette

Lou Paquette : “Une tante est décédée toute seule, et ça été le moment le plus difficile à accepter… car sa sa fille demeurait en Hollande… Donc, elle n’a pu être au chevet d’elle. C’est sans doute la pire expérience de vie que j’ai vécue durant cette pandémie.”

Ronnie Nelson

Ronnie Nelson:  “Je suis chanteur de profession, mon public m’a tellement manqué et me manque encore. Ne pas voir tous mes amis-artistes depuis le début de la COVID-19, ça été très monotone. J’espère les revoir très bientôt.”

Monique Guité

Monique Guité :  “À la Fête des mères, ma fille et mes petits enfants sont venus de Sherbrooke. J’habite au deuxième étage de mon immeuble et je n’ai pas été en mesure de leur faire des câlins et de leur donner des bisous. Ils m’ont apporté des fleurs et des cadeaux, mais cela a été un gros déchirement de vivre tout cela.”

Jean Paray

Jean Paray: “Mon métier est celui de chanteur-crooner. Tous ces spectacles annulés ! Chanter c’est ma vie, le public m’a tellement manqué. On oublie le golf aussi, mon autre passion. Par contre, dans la catégorie des “bonne nouvelles”, j’ai aimé participer aux “Balconnades” à l’extérieur des résidences pour aînés. Une chanson et tous ont commencé è fredonner des airs heureux. Ça été de très beaux beaux moments à passer avec ces gens.”