L’auteur Claude Trudel a été maire de Verdun et député.

Claude Trudel publie Une histoire du ministère de la Culture 1961-2021

Par Pierre Lussier

Auteur d’un premier ouvrage intitulé De la crise d’octobre au printemps érable, parcours d’un citoyen engagé 1960-2012, en 2015, Claude Trudel nous revient cinq ans plus tard avec Une histoire du ministère de la Culture 1961-2021 , publiée aux éditions du Boréal.

 

 

L’ouvrage résume en 320 pages, les 60 années d’existence du ministère des Affaires culturelles, créé en 1961 par Georges-Émile Lapalme, et qui est devenu le Claude-Trudel-Cultureministère de la Culture en 1992, puis le ministère de la Culture et des Communications en 1994.

En tout, 27 titulaires se sont succédés à la tête de ce ministère et Claude Trudel décrit leurs réalisations.

 

Voyage dans le temps

Excellent narrateur, Claude Trudel nous propose un voyage dans le temps qui se lit comme un récit dont on ne se lasse pas, page après page.

Claude Trudel nous montre fièrement son livre fraîchement publié.

Il n’y a en effet pas de temps morts dans cette succession de chapitres qui mettent l’accent sur les ministres-phares, sans oublier leurs collègues dont le passage tient davantage de la transition entre deux gouvernements.

Ils ont tous contribué à façonner l’identité culturelle du Québec, semble nous dire l’auteur, lui-même ami des artistes et de la culture.

Sans partisanerie

L’ex-homme politique a laissé la partisanerie au vestiaire en décrivant, tel un biographe, les 27 ministres successifs, depuis leur lieu d’origine jusqu’à leur arrivée en poste à Québec. Libéraux, péquistes et un unioniste se partagent pour l’essentiel la direction du ministère que les caquistes assument pour la première fois depuis 2017 avec Nathalie Roy.

Parmi les titulaires les plus importants après G.-E. Lapalme, l’auteur s’arrête sur Jean-Noël Tremblay qui amorce la décentralisation du ministère en 1969, puis sur Jean-Paul L’Allier et le Livre Vert sur la culture qu’il a lui-même rédigé.

Claude Trudel aborde aussi les réflexions de Camille Laurin sur la Culture, lui qui n’a jamais été titulaire de ce poste. L’auteur poursuit avec Denis Vaugeois et sa passion pour l’édition, Clément Richard et son engagement à l’égard des musées. On lui doit d’ailleurs la création du Musée de la Civilisation à Québec.

Femmes au premier plan

Des femmes jouent un rôle de premier plan dans l’orientation comme en témoigne l’auteur, notamment Lise Bacon qui s’intéresse au statut de l’artiste et Liza Frulla qui définit la politique culturelle du Québec.

Plus tard, l’auteur met l’emphase sur Louise Beaudoin, avec le projet de Grande Bibliothèque, et sur Lyne Beauchamp, qui défend bec et ongles la diversité culturelle sur la scène internationale.

Dommage que le livre ne comporte pas de photos des différents ministres de la Culture. Ce sera peut-être pour une prochaine édition.

———————

Né à Montréal en 1942, Claude Trudel a fait des études en Droit à l’Université de Montréal et en Administration publique du London School Economic.

De la pratique comme avocat, il est passé rapidement à la haute fonction publique notamment comme sous-ministre adjoint au ministère des Affaires culturelles, député de Bourget et maire de l’arrondissement de Verdun.

L’ouvrage est disponible en format papier à la Librairie de Verdun, 4750, rue Wellington, Verdun.